succédané


succédané

succédané [ syksedane ] n. m.
• 1835; adj. 1690 ; lat. succedaneus, de succedere « remplacer » succéder
1Méd. Médicament, produit ayant les mêmes propriétés qu'un autre, auquel on peut le substituer.
2(1812) Cour. Produit qui peut en remplacer un autre. ersatz (cf. Produit de remplacement, de substitution). Un succédané de sucre.
3Fig. Ce qui peut remplacer, suppléer (une chose absente, insuffisante). substitut. « Injures, quolibets, etc., sont marques d'impuissance, et même des lâchetés, étant des succédanés pour des meurtres » (Valéry). Péj. « Les sous-Rembrandt et les succédanés de Michel-Ange » (Malraux).

succédané nom masculin (latin succedaneus, de succedere, remplacer) Produit de remplacement : Un succédané de café. Chose ou personne moins valables que celles dont elles assurent le rôle, la fonction : Un succédané de film à grand spectacle.succédané (synonymes) nom masculin (latin succedaneus, de succedere, remplacer) Produit de remplacement
Synonymes :

succédané
n. m.
d1./d Produit qu'on peut substituer à un autre dans certaines de ses utilisations. Les succédanés du café. Syn. ersatz.
|| MED Médicament qui, possédant des propriétés proches d'un autre, peut être utilisé à sa place.
d2./d Fig. Ce qui remplace qqch, avec une valeur moindre.

⇒SUCCÉDANÉ, -ÉE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — MÉD., vieilli. [En parlant d'un médicament] ,,Qu'on peut substituer à un autre parce qu'il produit des effets analogues`` (VERCH.-BUD. 1981).
Empl. subst. masc. Un fébrifuge!... répondit l'ingénieur. Nous n'avons ni quinquina, ni sulfate de quinine!Non, dit Gédéon Spilett, mais il y a des saules sur le bord du lac, et l'écorce de saule peut quelquefois remplacer la quinine (...). L'écorce de saule, en effet, a été justement considérée comme un succédané du quinquina (VERNE, Île myst., 1874, p. 507). L'antipyrine a été vantée comme un excellent succédané du salicylate de soude (BARBIER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 2 1928, p. 857).
B. — P. ext. Qui remplace partiellement quelque chose, qui en tient lieu. Les fléchissements correspondent à des accentuations d'exportation des essences succédanées (Industr. fr. bois, 1955, p. 34).
II. — Subst. masc.
A. — Produit qui, possédant en partie les mêmes propriétés, peut en remplacer un autre, notamment dans le domaine alimentaire. Synon. ersatz (péj.), substitut. Lors du blocus continental, le sucre exotique venant à manquer on chercha à lui trouver des succédanés; on eut tour à tour recours aux fruits, au miel, aux raisins, aux racines (...) F. Frémy, ancien professeur à l'École de Saint-Cyr, est le premier qui ait obtenu industriellement en France le sucre de betterave (ROUBERTY, Sucr., 1922, p. 14). L'emploi des succédanés du malt (...) dans la fabrication de la bière (BOULLANGER, Malt., brass., 1934, p. 71).
En partic. [Pendant la Seconde Guerre mondiale] Succédané de café. Produit remplaçant le café. La préparation des succédanés du café n'avait pas attendu la période de restrictions pour se développer, et cela malgré la surproduction mondiale du café (...). Trois succédanés étaient utilisés: la chicorée à café, les figues, le malt (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 102).
B. — P. anal. Ce qui remplace, peut remplacer quelque chose de manquant, d'insuffisant.
1. [À propos d'un inanimé concr.] Chambres ardentes, cours de justice, et autres succédanés des tribunaux de reprises du grand Sylla (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 126). [Le journal] la Croix et ses succédanés ont une immense diffusion (Civilis. écr., 1939, p. 36-11).
2. [À propos d'un inanimé abstr.] L'imposture, qui est un succédané de la force (RENAN, Drames philos., Caliban, 1878, IV, 3, p. 418). La justice est un succédané de l'absolu (LACROIX, Marxisme, existent., personn., 1949, p. 19). V. alibi ex. 4.
3. [À propos d'une pers.] Le jeune Rosny, qui m'avait beaucoup plu à la première visite, m'apparaît aujourd'hui comme un petit, un tout petit succédané de son frère (GONCOURT, Journal, 1891, p. 105).
Au fém., rare. Mme Guyon (...) ne fut ni une écrivain originale, ni une sainte; elle n'était qu'une succédanée mal venue des vrais mystiques (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 242).
Prononc. et Orth.:[syksedane]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. a) 1690 pharm. remede succedané (FUR.); b) 1812 p. ext. « substance pouvant en remplacer une autre » (MOZIN-BIBER). Empr. au lat. succedaneus ou succidaneus « substitué; qui remplace » (dér. de succedere, v. succéder). Fréq. abs. littér.: 47. Bbg. GALL. 1955, p. 70.

succédané [syksedane] adj. et n. m.
ÉTYM. 1800; succédanée, 1690; lat. succedaneus, de succedere « remplacer ». → Succéder.
———
I Adj. Vx. || Médicament succédané (→ ci-dessous, II., 1.).
———
II N. m.
1 Méd. Médicament ayant les mêmes propriétés qu'un autre, auquel on peut le substituer.Adj. || Médicament succédané.
2 (1812). Cour. Produit qui peut en remplacer un autre. Substitut (→ Produit de remplacement, de substitution).Vieilli (1940-1945). Produit remplaçant le café. || Un paquet de succédané.
3 (Abstrait). Ce qui peut remplacer, suppléer une chose absente, insuffisante. || L'imposture…, un succédané de la force (→ Fonder, cit. 23). || La confidence, succédané laïque de la confession (cit. 4).Péj. || « Les sous-Rembrandt et les succédanés de Michel-Ange » (→ Sous-, cit. Malraux).
0 Injures, quolibets, etc., sont marques d'impuissance, et même de lâchetés, étant des succédanés pour des meurtres (…)
Valéry, Mauvaises pensées, Œ., t. II, Pl., p. 832.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Succedane — Succédané Un succédané ([syksedane]) est un produit en remplaçant un autre, généralement de façon imparfaite. Le terme est principalement utilisé dans le domaine de l alimentation, et …   Wikipédia en Français

  • succédané — succédané, ée (su ksé da né, née) adj. 1°   Terme de médecine. Se dit des médicaments qu on peut substituer à d autres, parce qu ils ont à peu près les mêmes propriétés.    Substantivement. Un succédané. 2°   Il s emploie aussi dans les arts. L… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Succedane — Suc ce*dane, n. A succedaneum. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Succédané — Un succédané ([syksedane]) est un produit en remplaçant un autre, généralement de façon imparfaite. Le terme est principalement utilisé dans le domaine de l alimentation, et on l …   Wikipédia en Français

  • SUCCÉDANÉ — ÉE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments qu on peut substituer à d autres, parce qu ils ont les mêmes propriétés. On l emploie aussi comme substantif, au masculin. Un bon succédané. Les succédanés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SUCCÉDANÉ, ÉE — adj. T. de Médecine Qu’on peut substituer à d’autres, en parlant de Médicaments qui ont les mêmes propriétés. Il s’emploie aussi comme nom masculin. Un bon succédané. Les succédanés. Il se dit dans le langage courant de Tout produit qui est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • succédané — pakaitalas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Medžiaga, iš dalies atstojanti tikrąjį gaminį. atitikmenys: angl. substitute vok. Ersatz, m; Ersatzmitell, n; Ersatzstoff, m rus. заменитель, m pranc. substitut, m; succédané …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • succedane — …   Useful english dictionary

  • édané — succédané …   Dictionnaire des rimes

  • ersatz — [ ɛrzats ] n. m. • v. 1914, répandu 1939; mot all. « remplacement » 1 ♦ Anciennt Produit alimentaire qui en remplace un autre de qualité supérieure, devenu rare. ⇒ succédané. Ersatz de café. 2 ♦ Fig. et vieilli Ce qui remplace (qqch. ou qqn) en… …   Encyclopédie Universelle


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.